Accueil » Quilt » 4 techniques de patchwork à essayer absolument !

4 techniques de patchwork à essayer absolument !

par Marion
0 Commentaire

Voici un article sur les 4 techniques de patchwork les plus utilisées. Je ne vais pas vous donner un pas à pas pour les réaliser (il y a beaucoup trop à dire), mon objectif ici est de vous les faire découvrir avec leurs avantages et leurs inconvénients. Vous pouvez également consulter le tableau Pinterest pour plus d’inspiration.

Cet article fait partie du "Guide de patchwork et quilt débutant". N'hésitez pas à consulter les autres articles de cette série !

Avertissement : je vais utiliser les noms anglophones de certaines techniques. Je ne souhaite pas dénigrer la langue française mais, ces techniques étant à l’origine anglaises/américaines, leur traduction n’a pas vraiment de sens. De plus, si vous souhaitez en apprendre d’avantage (via YouTube, Pinterest …), vous trouverez plus d’informations en utilisant les termes anglais.


1. Les techniques traditionnelles

Les 2 techniques de patchwork suivantes sont celles utilisées au tout début de l’histoire du patchwork et les plus largement pratiquées à l’heure actuelle.


1.1 « Piecing » ou assemblage de formes simples

Le principe

L’une des techniques historiques est l’assemblage de morceaux de tissus (carrés, rectangulaires, triangulaires) de tailles et couleurs variées afin d’en faire des blocs. Pour en savoir plus sur l'origine du patchwork, je vous recommande de lire Vous saurez tout sur le patchwork et quilt

Voici quelques exemples de blocs célèbres (il en existe des centaines) :

Flying geese (oies en vol)

Ohio star (Etoile de l’Ohio)

Pinwheel

Basket (panier)

Friendship star (étoile de l’amitié)

Log cabin (cabane)

Cette technique est celle pour laquelle vous trouverez le plus de patrons et tutoriels. C’est d’ailleurs celle dont je parle le plus dans le blog et celle que j’ai utilisée jusqu’à présent pour faire mes quilts (voir mes réalisations)

Avantages

  • Parfait pour les débutants
  • Infinité de patrons gratuits
  • Possibilité d’utiliser des chutes d’autres projets
  • Idéal pour créer ses propres designs et patrons
  • Engendre peu de chutes  

Inconvénients

  • Il est difficile de coudre lorsqu’il y a des angles
  • La précision lors de l’assemblage est faible, le résultat est rarement parfaitement aligné
  • Valable uniquement pour des formes géométriques simples

Si vous souhaitez en savoir plus, je vous recommande les vidéos YouTube de Angela Walters et de son très divertissant Midnight Quilt Show. Les épisodes sont en anglais mais il est possible d’utiliser la fonction sous-titres de YouTube pour les avoir en français. 


1.2 L’appliqué et appliqué inverse

Le piecing, bien que très répandu, n’est pas adapté lorsqu’il s’agit de faire des motifs complexes comme des fleurs, scènes, animaux … Pour cela, il faut utiliser des appliqués (cousu à la main ou à la machine). Il existe de nombreux patrons sur le net mais vous pouvez utiliser n’importe quelle image ou même l’un de vos dessins. Attention toutefois au respect des droits d’auteur si vous envisagez de vendre vos créations.

Voici quelques exemples de quilts réalisés avec des appliqués. Ces photos ont été prises lors du Quilt Show de Jacksonville (Floride) en Septembre 2019 :

appliqué patchwork

Quilt réalisé par Shirley Pollard Robinson d'après le patron de Kim McLean

appliqué patchwork

Quilt réalisé par Leslee Burch d'après le patron de Laura Heine "Garden Party".

appliqué patchwork

Quilt réalisé par Audra Rasnake inspiré par Susan Brubaker

Avantages

  • Choix illimité de motif
  • Permet de réaliser des motifs avec beaucoup de précision
  • Possibilité de coudre à la main

Inconvénients

  • Plus long à réaliser que le piecing
  • Demande plus de matériel puisqu’il faut tracer sur du papier les motifs puis les reporter sur le tissu.
  • Même si ce n’est pas obligatoire, il est également utile d’utiliser du thermocollant.

Je ne vais pas m’étendre plus, si vous souhaitez plus d’information, il y a de nombreux tutoriels en français. Vous ne le savez peut-être pas mais cette technique est française à l’origine, on utilise donc le mot français même en anglais !


2. Les techniques utilisant du papier

Les deux techniques de patchwork suivantes, bien que différentes, ont le même objectif : faciliter la couture de pièce aux formes complexes (notamment celles avec des angles) pour fournir un ouvrage beaucoup plus précis.


2.1 English Paper Piecing (EPP)

Le principe est d’entourer le tissu autour d’un morceau de papier épais à la forme désirée (un gabarit). Le tissu est maintenu au papier avec de la colle soluble à l’eau ou avec un point de bâti.

patchwork english paper piecing
patchwork english paper piecing

Les pièces de tissu sont alors assemblées à la main, et une fois le patchwork fini, les morceaux de papier sont retirés et gardés pour un futur projet.

Remarque : le but du papier est de permettre au tissu d’avoir la forme souhaitée et suffisamment de rigidité pour être cousu facilement. Les points ne sont pas cousus au travers du papier mais quelques millimètres à côté (permettant ainsi la réutilisation du papier).

Le design le plus célèbre est Grandmother’s flower garden (le jardin de grand-mère) réalisé à partir d’hexagones :

patchwork english paper piecing

Avantages

  • Avoir un projet que l’on peut amener partout (puisque l’on coud à la main)
  • Très peu couteux : pas besoin de machine, idéal pour utiliser les chutes et les gabarits peuvent être fait à partir de papier recyclé
  • Méditatif : vous pouvez emmener votre projet à l’extérieur près d’un lac, une rivière, un parc … et savourer les rayons du soleil !

Inconvénients

  • Vraiment très long de faire de gros projet comme une couverture ou un plaid.

Pour visualiser au mieux, je vous recommande de regarder le tutoriel de Violet Craft dont j’adore les designs. J’avoue avoir des vues sur son lion et espère trouver le temps d’en faire un ! Là encore la vidéo est en anglais mais vous pouvez utiliser les sous-titres.


2.2 Foundation Paper Piecing (FPP)

Ici le papier n’est pas juste un gabarit pour maintenir la forme, il est la fondation de l’ouvrage : le design voulu est imprimé sur du papier (du papier d’imprimante fait très bien l’affaire) et les morceaux de tissu sont cousu successivement sur le papier.

Contrairement à l’English Paper Piecing, cette technique est à réaliser avec une machine et le papier n’est pas réutilisable. En revanche, elle est idéale pour coudre des angles parfaitement. En exemple, les réalisations de deux créatrices que j’aime beaucoup : Violet Craft et Quiet Play

fondation paper piecing

Violet Craft

fondation paper piecing

Quiet play

Je vous suggère de regarder la vidéo de Angela Walters pour une démonstration.

L’avantage de cette technique est qu’elle permet une . L’inconvénient majeur pour moi est qu’elle n’est pas écolo du tout : elle  et

Avantages

  • Grande précision même avec de petits morceaux de tissus

Inconvénients

  • Utilisation de beaucoup de papier (et d’encre)
  • Produit beaucoup de chutes

Et voilà ! Vous en savez maintenant un peu plus sur les différentes techniques de patchwork. Alors ? Envie d'essayer ? Pour débuter tout en douceur, je vous suggère de réaliser une couverture d'après mon Tuto couture débutant : réalisez votre 1ère couverture en patchwork

Envie de plus d'inspiration ?

Rejoignez-moi sur les réseaux sociaux

0 Commentaire
9

Vous pourriez aimer

Laissez un commentaire